Association Champs Visuels pour la promotion des arts plastiques dans le milieu rural

LES ARTS EN FETE AU VILLAGE

Événement organisé par la Communauté de Communes du Sor et de l'Agout


cadre-et-encadrement Mathieu Chiva & Raphaêl de Just Les oiseaux des temps Saïx - 20 & 21 juillet 2019
cadre-et-encadrement Mathieu Chiva & Raphaêl de Just Les oiseaux des temps Saïx - 20 & 21 juillet 2019
cadre-et-encadrement Alexe Sawatzki Les âmes Massaguel - 16 juillet 2017
cadre-et-encadrement Raphaële Goineau et Christophe Pons Les arbres remarquables Aguts - juillet 2016
cadre-et-encadrement Raphaële Goineau et Christophe Pons Les arbres remarquables Aguts - juillet 2016
cadre-et-encadrement Raphaële Goineau et Christophe Pons Les arbres remarquables Aguts - juillet 2016
cadre-et-encadrement Nana Tonnellier Paroles et images Soual - juillet 2015
cadre-et-encadrement Nana Tonnellier Paroles et images Soual - juillet 2015
cadre-et-encadrement Nana Tonnellier Paroles et images Soual - juillet 2015


Saïx - Les arts en fête au village 6° édition - juillet 2019

LES OISEAUX DES TEMPS

Du 20-07-2019 au 21-07-2019
Arts en fête au village - Saïx

avec Mathieu Chiva et Raphaël de Just à la Ferme Laval - Saïx (Tarn)
le samedi de 18h à 21h et le dimanche de 12h à 21h



Merci de cliquer sur le lien pour avoir tout le programme (Spectacles, concerts, animations, stands artisans...)

Les arts en fête au village 2019 Saïx

Mathieu Chiva :

Mathieu Chiva :
"Mon expression se fait au travers du dessin et de la sculpture ; Les techniques traditionnelles du modelage de l'argile, du moulage en plâtre et de la taille de pierre. Pour ce faire ma source se situe dans la nature, la grande, celle qui nous porte, l'humaine avec ses variétés de visages et de corps ainsi que l'animale et, particulièrement celle des oiseaux.
Merveilleuses créatures aillées, témoignage quotidien d'un combat farouche pour la vie, leur fragilité, leur agilité, leur grâce, leurs formes parfaites pour leur évolution dans les airs, sont autant de raisons d'en étudier la grande diversité pour la traduire sur le papier, l'argile ou la pierre."

Site de Mathieu Chiva

Raphaël de Just: 
Raphaël de Just est sculpteur et créateur événementiel. La mise en scène de ses sculptures monumentales culmine avec leur embrasement...

Raphaël de Just:
Raphaël de Just est sculpteur et créateur événementiel. La mise en scène de ses sculptures monumentales culmine avec leur embrasement dans l’espace public. Il utilise un matériau de récupération, le bois des cagettes, avec lequel il réalise des têtes de tigre, des faucons, des allégories de la guerre, de la violence… Il se dégage une froide sensualité dans ces adroits entrelacements, d’où affleurent muscles et expression. Comme nombre de sculpteurs, il exécute d’abord sur le papier le dessin de la gigantesque sculpture à venir. Puis, tel un modeleur, il donne forme par superposition des lamelles de bois plus ou moins fines. Ses œuvres sont impressionnantes, car le plus souvent de grande dimension : entre 1 m 50 et 6 m. Elles nous tiennent à distance non seulement par leur taille, mais aussi par leur présence symbolique. «Vous m’avez donné vos poubelles, j’en ai fait de l’or », citation de Baudelaire que Raphaël reprend à son compte. Ce parallèle convient bien à ces cageots qui finissent généralement dans nos bennes à ordures. Raphaël se réfère explicitement au rituel du carnaval, célébration populaire par excellence qui légitime de façon temporaire, l’expression de tous les excès. Il livre au feu, comme lors du Mercredi des Cendres, la sculpture représentation des peurs et des forces instinctives. Par ce geste, Raphaël nous renvoie aussi l’image d’un monde violent qui le heurte. Il exprime cette violence par la crémation de ce qu’il crée, sans pour autant nuire à quiconque. Il dénonce par ce biais, les divers maux de notre société : le règne de l’argent roi, la guerre, la malbouffe, le dérèglement climatique…Notre fascination pour le feu reste vivace même dans nos sociétés modernes, car il jouit dans nos mémoires d’un pouvoir purificateur et régénérateur.L’artiste nous propose ainsi une approche à la fois familière de l’art, comme une réalité sacralisée exposée pour sa beauté, son réalisme ; et quelque peu subversive, car cet objet est voué à une destruction programmée. (Maïde Maurice)

Massaguel - Les arts en fête au village 4° édition - juillet 2017

LES ÂMES

LES ÂMES

avec Alexe Sawatzki (Tarn)

Si le corps a besoin d'une âme, est-ce que l'âme a besoin d'un corps ? François Cheng disait : « Sans âme, le corps n'est pas animé ; sans corps, l'âme n'est pas incarnée ». Mais quand l'homme abandonne son corps, qu'advient-il donc de son âme ? Continue-elle à vivre, à errer parmi nous ? Des questions auxquelles nous n'avons pas de réponses rationnelles ; l'âme échappe à notre raisonnement, l'âme étant de l'ordre du sentiment. Mon sentiment me dit que oui. Du moins j'aime à le croire.À ce titre les âmes n’ont pas de corps physique visible, leur présence est juste perceptible. Éthériques, elles existent au-delà de la matière. Elles existent en nous. Elles réussissent toujours à remonter à la surface, à sortir des murs et à faire leur apparition. Je les vêts de simples capes qui représentent leurs enveloppes terrestres, de capes bleues à reflet doré ; le bleu est lié au ciel, au rêve et à la vie, au voyage, à l'infini, à la légèreté et à la liberté, le doré est lié à la richesse et à la spiritualité.
Je propose « Les âmes » comme une plateforme de dialogue, un espace méditatif. L'art en mouvement permanent en avant et en ascension, toujours vers la lumière - à la découverte d'une autre réalité, invisible et mystérieuse, et du lien unissant le monde réel et le monde sensible des rêves. Une forme d'art qui se veut un nouveau romantisme qui va de la contemplation au recueillement et finalement à l'interactivité où le visiteur à son tour, et par le simple fait de son existence, entre en scène en naviguant parmi les âmes.
Les murmures des oubliés qui ne sont pas oubliés, pas tout à fait, se font toujours entendre. À nous d'ouvrir la fenêtre cachée en notre for intérieur pour les écouter.

Site d'Alexe Sawatzki


Aguts - Les arts en fête au village 3° édition - juillet 2016

LES ARBRES REMARQUABLES

LES ARBRES REMARQUABLES

avec Raphaële Goineau (Les deux sèvres) et Christophe Pons (Tarn)

Peintres voyageurs et paysagistes, Christophe Pons et Raphaële Goineau présentent des peintures sur le thème de l’arbre. Dans la lignée des peintres naturalistes du 19éme siècle la particularité de ces artistes est qu’ils travaillent in situ (sur place). Ils ne représentent donc pas un paysage idéalisé mais un ressenti du réel. Le climat joue un rôle important, la pluie, le soleil, le froid ou le vent sont des contraintes de travail qui mettent le corps à l’épreuve mais apportent à l’œuvre toute sa force et son ambiant naturel.

«J'ai peut-être gardé de mes racines Saint-Pierraises un style un peu nord-américain et le goût pour la peinture en extérieur, qui vit un réel renouveau depuis quelques années de ce côté de l’Atlantique. Je pratique cette technique avec bonheur, ardeur, pugnacité. Ce sont des moments de bien-être. Je souhaiterais que le produit en soit juste cela: du plaisir à regarder. Le style contemporain de mes paysages est donné par une composition et des angles de vue particuliers, une étude personnelle de la lumière qui montre souvent un vrai plaisir de jouer avec les ombres.»

Site de Raphaële Goineau

Christophe Pons, artiste peintre voyageur et ancien élève de l'école des Beaux-Arts de Toulouse, mélange dans son cours une approche spontanée et fondamentale de la peinture et du dessin.
Il enseigne depuis une vingtaine d'année en France et à l'étranger et dernièrement au musée Toulouse-Lautrec .

Site de Christophe Pons


Soual - Les arts en fête au village 2° édition - juillet 2015

PAROLES ET IMAGES

PAROLES ET IMAGES

avec Nana Tonnellier (Tarn)
Travail réalisé en lien avec les habitants et exposition personnelle.

"A l'occasion de cette rencontre, j'ai pu m'insérer un peu dans l'intimité de la ville de Soual en travaillant avec 9 habitants. Je leur ai proposé de me parler de leur ville et de leurs souvenirs pour la réalisation d'un petit film, où leurs voix se mélangent à des images prises à Soual. Pour relier leurs visages aux paroles, des portraits d'eux ont été réalisés (technique : huile et pastel gras sur vitre).
Merci à Mr Ossenaque, Thérèse, Philippe, Dominique, Yon, Chloé, Jean-Luc, Michelle et Eliane"

Site de Nana Tonnellier


Paroles et images de Soual


haut de page