Association Champs Visuels pour la promotion des arts plastiques dans le milieu rural

LES INTERVENTIONS SCOLAIRES

Champs Visuels vise à ouvrir l'art et la culture au plus grand nombre en proposant une pédagogie artistique. Celle-ci s'appuie sur l'histoire de l'art et l'apprentissage de compétences techniques, afin de favoriser l'épanouissement personnel, le développement de l'imaginaire, l'improvisation et l'expression des émotions.
Champs Visuels met en lien des plasticiens aux techniques variées choisis pour leur capacité à encadrer et à transmettre.avec les institutions intéressées pour une éducation à l'art.

UN DÉFILÉ BURLESQUE

Intervention plastique de 20h de Camille Messager dans le cadre de la Biennale Populaire d’Arts Visuels 3° édition

Du 4 au 15 octobre 2021 avec les CM1 de l’école élémentaire de Saïx et les CP/CE1 de l’école élémentaire de Longuegineste. (49 élèves).

Du 4 au 15 octobre 2021 avec les CM1 de l’école élémentaire de Saïx et les CP/CE1 de l’école élémentaire de Longuegineste. (49 élèves).

Création de 4 fresques de 1,30x0,70 m.
«Nous avons regardé de nombreux documents montrant des oeuvres d’art du Japon. Depuis le moyen-âge jusqu’à nos jours, des personnages fantastiques issus de la tradition japonaise sont représentés avec des techniques de dessin dont les mangas et des personnages de dessins animés sont les descendants.
Nous nous sommes inspirés en particulier de la scène de la « procession nocturne des cents démons », pour à notre tour créer une fresque sur laquelle des créatures, ou « monstres » déambulent comme dans un défilé.
Avec un petit tuto sur la construction du dessin d’un corps que j’ai dessiné au tableau, les élèves ont réalisé une planche de recherche et de croquis. Ils se sont entraînés à dessiner des personnages qui marchent, qui volent ou qui dansent, et qui devaient aller dans la même direction.
Avec les plus petits nous avons mimé ensemble un défilé de monstres en déambulant dans la pièce.
En faisant des croquis et en jouant à un défi de dessin qui les a bien amusés, les élèves ont imaginé pleins de personnages différents tout en étant attentifs à la position du personnage.
Ils ont, chacun, choisi un de leurs personnages, l’ont reproduit en l’agrandissant et l’ont décalqué en se servant des vitres sur un papier adéquat pour recevoir l’encre. Puis ils ont procédé à l’encrage, en découvrant comment manier le pinceau à pointe fine et l’encre de Chine. Un moment de concentration intense pour les élèves.

Durant la deuxième séance, ils ont procédé à la découpe des personnages, une opération assez ardue. Nous avons d’abord tracé autour de la forme la ligne de découpe de façon à mettre en valeur l’expression du trait du dessin à l’encre.
Les personnages des CP CE1 sont arrivés déjà découpés. Avec les chutes des découpes, les élèves ont créé des compositions après avoir mis en couleur librement des morceaux choisis dans un deuxième temps d’atelier.
Pour la mise en couleur de leurs personnages, les élèves ont d’abord choisi un duo de couleurs, et commencé à expérimenter la pose et le mélange des ces couleurs sur le papier absorbant. Puis nous avons ouvert à plus d’expérimentations pour terminer la mise en couleur des personnages.
Un atelier tournant a été mis en place en parallèle pour peindre le fond de la fresque. Nous avons tracé une ligne d’horizon et les élèves ont librement peint le ciel puis le sol de la fresque. Nous avons finalement composé ensemble la fresque en imaginant des interactions entre les personnages, parfois en les intercalant légèrement et en étant attentifs au rythme, à la mise en valeur et à l’agencement des personnages selon leurs formes, leurs tailles et leurs différentes tonalités de couleurs.»
Camille Messager

DE LA TETE AU PIED

Intervention avec Marielle Marty dans le cadre de la biennale populaire de Sémalens dans la classe d'Isabelle Klinsky (CE2 et CM1) -octobre 2019



IDOLES ANIMALES ET VÉGÉTALES

IDOLES ANIMALES ET VÉGÉTALES

Les élèves de la classe de CM1 et CM2 (27 élèves) de l'école élémentaire de Viviers Lès Montagnes sont intervenus lors de la biennale en exposant leurs travaux artistiques réalisés dans le cadre d'une intervention avec Séréna Panelli en mai et juin 2017.



L'EAU : MATIÈRE A VOIR ET A ENTENDRE

L'EAU : MATIÈRE A VOIR ET A ENTENDRE

Sous la halle du village, une installation artistique (construction de panneaux colorés en tissu, de bandes graphiques et d'une montagne avec un circuit d'eau) a été réalisée par les élèves de l'école d'Escoussens pour la journée patrimoniale du 22.03.2016.
Les 4 élèves du CM2 ont réalisé un petit film sur l'événement (Titre: L'eau)
Pendant une semaine d'intervention, les travaux plastiques ont été conçus en relation avec les enseignantes, Marlène, Elodie et Julie, et les intervenantes Karine Sancerry et Valérie Tonnellier.

Film réalisé par les Cm2




LES ATELIERS PUBLICS



Atelier modelage avec Pauline Jung
lors de la Biennale populaire de Sémalens 2019

LES CARTES DU CORPS

LES CARTES DU CORPS

Viviers lès Montagnes - 2017 lors de la Biennale Popualire d'Arts Visuels
Avec Sylvie Groschatau
vit et travaille à Graulhet et Cape Town

Les Cartes du Corps s'inspirent d'une pratique d'origine San ou Bushmen d'Afrique du Sud qui permet de retracer une histoire, une mémoire.
Une thérapie dynamique et intergénérationnelle :
Il s'agit, ici, de créer des occasions de rencontre autour d'une mise en commun : un travail de groupe où l'on réalise des pièces individuelles qui s'inscrivent dans un tout : les Cartes du Corps.
Pastels, terre, collages, Batik et dessin, les participant(e)s tracent les contours de leur corps et "imagent" leurs silhouettes comme un journal, un portrait qui raconte et décrypte un message.
Les travaux grandeur nature se réalisent de façon combinée : en commun et individuellement, ce qui permet de dépasser timidité, peur et rejet puis d'arriver graduellement, au rythme de chaque participant(e) à développer une réflexion personnelle, à ouvrir un espace potentiel.

CREANATURE

CREANATURE

Viviers lès Montagnes - 2017 lors de la Biennale Popualire d'Arts Visuels
Avec Nathalie Thibaudeau
Vit et travaille à Briatexte

"Comme point de départ, il y a l'envie de faire avec ce que l'on a sous la main, de transformer des matériaux glanés dans la nature, comme aboutissement des représentations de Dame Nature, des petits personnages, bonshommes, êtres imaginaires. Ils sont issus de la terre, imprégnés d'histoires populaires, ils sont en marche et viennent manifester. On est en lien avec les petites choses, les petits riens, si importants, indices de la mémoire des hommes et de la nature, fragments poétiques du vivant.
Assembler des brindilles, des racines et des coques de noix, est une façon de réagir face à notre société du tout jetable."

Durant la biennale, Nathalie Thibaudeau proposait un large choix d'objets qu'elle a glané dans les bois, dans les prés, de la cave au grenier, pour vous inviter à ficeler à votre gout votre sculpture, objet décoratif ou tableau.

GOUACHE ET MONOTYPE

Soual - Juillet 20015

Gouache avec Marie-Agnès Verdier
Vit et travaille à Lavaur.
Grâce à un long travail d'épuration à la fois intérieur et formel, elle trouve une...

Gouache avec Marie-Agnès Verdier
Vit et travaille à Lavaur.
Grâce à un long travail d'épuration à la fois intérieur et formel, elle trouve une simplicité, une liberté et une fermeté singulière (Essences) lui permettant de construire et développer un travail d'après et avec la nature (Gouaches), d'approfondir son regard et s'ouvrir à des espaces plus vastes (Amour, j'embrasse bleu).

Site de Marie-Agnès Verdier

Monotype sur bois avec Karine Sancerry.
Vit et travaille à Marzens.
Ses pixels sont des coups de brosse et de gouge qui nous proposent le mystère...

Monotype sur bois avec Karine Sancerry.
Vit et travaille à Marzens.
Ses pixels sont des coups de brosse et de gouge qui nous proposent le mystère plutôt que l'évidence. Hors des codes et tout en s'inscrivant dans le questionnement de l'image par la peinture et la gravure, Karine Sancerry nous fait traverser avec jouissance le monde des apparences.

Site de Karine Sancerry


haut de page